Page 56 - Costa Live - Magazine
P. 56

.es)
los Pirineos, el pueblo de Vallfogona de Ripollès y los pintorescos prados en su alrededor. Por doquier, descansan vacas de color de café con leche en la sombra. Libremente habitan el bosque y los campos. Los terneros nos miran ingenuamente a los ojos. Nadie tiene miedo del otro. Un mundo intacto. Vacas felices. Soledad. Idilio.
Vueltos al pueblo, interrumpimos el silencio de la siesta. Ya desde bastante tiempo ha pasado la hora de desayunar. No tenemos ganas de continuar conduciendo. Entonces, disfrutamos un almuerzo tarde en Can Polla, con productos frescos de la región y de producción ecológica. Muy rico y no demasiado caro.
Resultado: Hay momentos y lugares fantásticos – que no se encuentran en ninguna guía.
.uk)
surrounding the village. Cows the colour of fresh coffee roam free about the  elds and forests, seeking the shadow at the hottest time of the day. Calves are watching us, their eyes huge and soulful in their tiny brown faces. There is no fear in this world. There’s only the moment’s idyll, solitude and some truly happy cows.
As we return to the village, it lies sleepily in the silence that comes with the time of Siesta. Breakfast has long since passed and we do not feel like driving on. Thus, we decide on having a light lunch in the Can Polla res- taurant. A meal made of fresh, regional whole food products is tasty and comes at a reasonable price. Long story short: there are still some very endearing places no tourist guide has ever heard of.
.de)
gefährdet. Das verwitterte Portal verschlossen. Wir folgen dem Wegweiser „Font de la Tosca“. Sprudelnd rauscht hier frisches Quellwasser regenbo- genfarben über eine markante Felsnase in die Tiefe. Schmetterlinge und bunte Libellen suchen Erfrischung. Wir genießen ebenfalls frisches Nass auf blanker Haut. Später folgen wir neugierig der Straße weiter den Berg hinauf. Nach mehreren Windungen öffnen sich fantastische Ausblicke auf die Pyrenäen, das Dorf Vallfogona de Ripollès und die malerischen um- liegenden Wiesen. Allerorten dösen milchkaffebraune Kühe im Schatten. Frei leben diese hier in Wald und Flur. Kälbchen schauen uns treuherzig in die Augen. Keiner fürchtet den anderen. Heile Welt. Glückliche Kühe. Einsamkeit. Idylle.
Zurück im Dorf herrsch Siestastille. Zum Weiterfahren fehlt uns die Lust. So genießen wir im kleinen Restaurant Can Polla ein spätes Mittagessen mit frischen Produkten der Region aus ökologischem Anbau. Lecker und bezahlbar.
Fazit: Manchmal bezaubern Momente und Szenen - die kein Reisefüh- rer kennt.
.fr)
lorsqu’il nous a vu prendre des photos. Il aimerait nous montrer son village. Il est à l’initiative d’un concours de photo estival qui propose de réaliser les plus belles prises de vue de Vallfogona de Ripollès. Lorsqu’il apprend que nous travaillons pour un journal, il nous explique que les professionnels n’ont malheureusement pas le droit d’y participer. Mais il est encore plus motivé qu’auparavant pour nous faire découvrir le village et ses alentours. Il nous signale l’église Mare de Déu del Pòpul et il nous trouve une carte avec des randonnées. Nous le suivons au Nucli Medieval, la partie la plus ancienne du village. Nous y accédons en passant par un arc de por- tail habité. La partie médiévale se situe au milieu de la localité. Elle porte également des traits romantiques. De raides ruelles mènent à la place cen- trale. La plupart des maisons ici datent du 17e et du 18e siècle. Elles sont rénovées de manière charmante, sans ostentation. Quelques-unes sont à louer pour l’été.
Certaines randonnées partent juste derrière le village. Une descente parti- culièrement raide mène au Pont Médiéval qui date du 14e siècle. D’ici on a le choix entre différentes destinations, comme par exemple les ruines du Castell de Milany à 1.524 mètres d’altitude ou la source de la rivière Font de la Tosca – une belle cascade.
Il est également possible de s’y rendre en voiture. C’est ce que nous déci- dons de faire, puisque nous avons prévu de poursuivre jusqu’aux sommets des Pyrénées.
La route qui mène à la source de la Font de la Tosca, nous fait passer devant la piscine et l’église Sant Julià et puis on poursuit au milieu des champs. Nous nous arrêtons brièvement à l’Esglèsia de Sant Juliá, dont les fonda- tions datent du début du 10e siècle (904). Il s’agissait sûrement d’une église romane. C’est dommage, que ce trésor architectural soit laissé à l’aban- don. Le toit menace sérieusement de s’écrouler. Le vieux portail est fermé. Nous suivons les  èches indiquant “Font de la Tosca“. L’eau fraîche de la source s’élance en cascade dans les profondeurs, les couleurs de l’arc- en-ciel rendent la scène encore plus magni que. Papillons et libellules ba- riolés cherchent à s’y rafraîchir. Nous aussi, nous apprécions l’eau fraîche sur notre peau. Curieux, nous continuons sur cette route qui monte. Après quelques lacets de fantastiques vues sur les Pyrénées, le village de Vallfo- gona de Ripollès et les magni ques alpages autour s’offrent à nous. Des vaches couleur café se reposent à l’ombre. Ici, entre prés et forêts, ils sont libres de leurs mouvements. De petits veaux nous regardent dans les yeux. Ils ont con ance, ils n’ont aucune crainte. Un monde intacte. Des vaches heureuses. Solitude. Beauté.
A notre retour, le silence de la sieste règne au village, Nous avons dépassé l’heure du petit déjeuner depuis belle lurette. Nous n’avons plus envie de continuer la route. Alors nous apprécions un déjeuner tardif au petit res- taurant Can Polla. On y sert des produits frais de la région, issus de l’agri- culture biologique.
C’est délicieux et abordable. Conclusion : Nous avons vécu des instants et des rencontres qui ne  gurent dans aucun guide.
56


































































































   54   55   56   57   58